#10 - Chambre 152
#10 - Chambre 152

Isabelle Rossignol

#10 - Chambre 152

Prix de vente€13,00

152 salves nous entraînant dans un tourbillon de sentiments à paraître le 30 août 2022 ! Avec le soutien de :

"Un très beau récit, très fin, voire poétique, et très fort, vrai, sans mièvrerie, sur un sujet sensible. Un sujet traité avec délicatesse même si la narratrice ne lâche rien, se défend bec et ongles face au silence ou aux réponses méprisantes et/ou condescendantes, au rouleau compresseur de l’équipe médicale. Un plaidoyer pour le droit à une fin de vie sans acharnement, sans souffrances inutiles. Un récit qui peut sans doute aider les familles qui vivent ces moments douloureux."

"Dans la lignée de la politique éditoriale de la maison, l’auteure confirmée de romans et de livres pour la jeunesse Isabelle Rossignol donne ici une forme brève très personnelle sur les dernières semaines de sa mère. La colère et la douleur affleurent partout dans ce texte très fort."

Avis du comité de sélection pour l'aide à la création éditoriale en région Auvergne Rhône-Alpes.

Quantité:

À paraître le 30 août 2022 | 128 pages | 14 x 20 cm

Ref : 9782490834105

Vous me méprisez froidement dans l’attente de me tourner le dos. Je crierais indifférente à la honte qui peut-être me prendrait de m’afficher me donner en spectacle pour ne pas m’incliner, je crierais jusqu’à ce que vous m’attendiez sans me condamner à l’avance de vos sentences chimériques sans autre forme de procès que vos machines et tous, à me voir ainsi enchaîner et hurlante, tous me défendraient contre vous. Que le ciel se révolte lui aussi.

Isabelle Rossignol - Chambre 152

Synopsis :

Couverture - Chambre 152 - Isabelle Rossignol

« C'est trop tard. »

Ce fut dit, un murmure entendu, une vérité qui a traversé les corps : la mort est à la porte, on l'attend. Mais les médecins et leurs machines prouvent, peuvent et décident du contraire. Non, il n’est pas encore temps !

Ne plus voir le visage de sa mère caché derrière un masque afin que perdure le cycle d’une respiration déjà morte, que les poumons se lèvent, se baissent, se lèvent et s'abaissent entre quatre murs blancs, glacials, malgré les fleurs, malgré la lumière perçant de toutes ses forces une minuscule fenêtre, malgré le ciel bleu dehors, immensément bleu, et la mer et les vagues et le vent et le sable et les bruits insolents de la vie dehors. Mais sans ça, sans tout ça, à quoi bon ?

De part et d’autre de la chambre 152 se joue le combat d’une fille dont la parole seule peut rompre le silence d’une mère mourante et ainsi faire valoir sa volonté.

Les éclats de voix sont poussés jusqu’à l’essoufflement et les souvenirs surgissent, laissant entrevoir toute la complexité d’une relation où l’amour révèle aussi les manques. Car ce dernier combat pour une mort digne est aussi celui, universel, du temps où il faut apprendre à se dire adieu.

À travers une écriture fragmentée, Isabelle Rossignol oscille entre puissance et douceur pour mieux glisser dans les silences tout ce qui peut se jouer dans la vie de deux femmes. Chambre 152 est un texte d’une grande intensité où se déploie le chaos des sentiments qui hantent ceux qui restent quand leurs proches les quittent.

♡ Coup de coeur du libraire ♡

Dernières volontés, dernier combat, ultime rapprochement où les émotions les plus contradictoires, les non-dits et les espoirs s'entremêlent. 

Rage, découragement, empathie, tristesse, soulagement… La lecture se fait en apnée de par le style et le sujet, universel et douloureux.

Céline - Librairie Trarieux (Tulle)

Découvrez également

#7 - La ville humide
Prix de vente€9,50
#9 - Ossature
Prix de vente€22,00
#11 - Les Échassiers
Prix de vente€18,00